Avec plus de 150 ans d'expérience, 
Gaz de Barr est plus que jamais à votre service !

1864-1920 : le contexte historique

Un accord préfectoral du 18 Juillet 1864 acte la construction d’une usine à gaz à Barr. La Ville de Barr confie à un entrepreneur l’installation d’un réseau d’éclairage public composé de 73 réverbères au gaz. Cette usine de production de gaz par la combustion de coke fonctionnera jusqu’à la seconde guerre mondiale.

À partir du mois de mai 1866, le programme d’éclairage des rues de la ville de Barr s’étend, avec 85 réverbères au gaz.

Au mois de septembre 1911, l’usine à gaz de la ville de Barr est vendue à la société allemande du Gaz de Dessau (la Dessauer Continental Gas Gesellschaft). La même année, cette société lance un programme d’expérimentation d’un nouveau procédé de transport du gaz sous pression. Il s'agit d'une première au niveau européen !

Sans titre4

En 1912 est réalisé le premier gazoduc d’Europe, constitué de tubes en acier Mannesmann qui sont vissés bout à bout pour former la conduite maîtresse longue de 22 km destinée à alimenter en gaz 7 communes : Barr, Dorlisheim, Gertwiller, Obernai, Molsheim, Mutzig et Rosheim. 

Ces travaux servirent de prototype, à petite échelle, pour la future alimentation en gaz de la Ville de Berlin depuis les hauts fourneaux de la Ruhr. 

En 1920, la société est mise sous séquestre par les autorités françaises à la fin de la première guerre mondiale. 

1921-1983 : déploiement de l'activité

Le 5 juillet 1921 voit la création de la Société à Responsabilité Limitée Gz de Barr : l’usine à gaz est achetée à hauteur de 51% par la Ville de Barr et de 49% par la Société Strasbourgeoise d’Exploitation (actuellement R-GDS).

À compter du mois de février 1922, la société est autorisée à déployer et exploiter un réseau de distribution publique d’énergie électrique basse tension sur le territoire de la Ville de Barr

Sans titre3

En 1928, le réseau gaz de Gaz de Barr est connecté à celui géré par la société Gaz de Strasbourg. La jonction se situe au carrefour des RN 392 et RN 422 à Dorlisheim. (photo)

En 1946, Gaz de Barr doit à sa structure de Société à Economie Mixte de conserver sa forme juridique après la seconde guerre mondiale. La nationalisation par l'État français est évitée en raison de la loi n°46-628 du 8 avril 1946 sur la nationalisation de l'électricité et du gaz.

1970 marque l'année du changement : le gaz manufacturé est désormais remplacé par le gaz naturel

1984 à nos jours : développement des concessions et présence sur le territoire national

Le réseau de distribution de gaz est progressivement étendu avec l'alimentation en gaz naturel des communes de Bischoffsheim (1984), Niedernai (1986), Goxwiller (1989), Andlau, Mittelbergheim et Eichhoffen (1995), Saint-Pierre et Heiligenstein (2000), Meistratzheim et Boersch (2001), Ottrott (2005), Soultz-les-Bains, Zellwiller, Valff, Stotzheim et Bourgheim (2012), Griesheim et Krautergersheim (2013), Bergbieten et Dangolsheim (2015), Rosenwiller (2017), Innenheim (2019), Bernardswiller (2021). 

En parallèle du déployement de son réseau de distribution gaz, l'entreprise développe ses activités en lien avec l'électricité, avec l'achat de 16 km de lignes Haute Tension à EDF en 1996, puis en participant à la création de la société Vialis (Haut-Rhin) en 2001 et à l'achat d’actions de Vialis auprès de la Ville de Colmar en 2016. En 2020, Gaz de Barr se voit gérer la concession électrique basse tension de la commune de Villé (Bas-Rhin). 

2011 marque un tournant avec la création de la Société Alsen qui commercialise du gaz et de l’électricité sur tout le territoire français

Le réseau de distribution gaz de Gaz de Barr couvre aujourd'hui un bassin de 31 communes et alimente en gaz naturel plus de 12'000 clients. Ce réseau s’est fortement développé, passant de 109 km de conduites en 1970, à 178 km en 1995, 248 km en 2006 et à 449 km en 2021.

Par ailleurs, Gaz de Barr dispose d'un réseau électrique d'une longueur de 107 km qui alimente en électricité plus de 5'000 clients sur les communes de Barr et de Villé. 

Les énergies vertes 

Hydroélectricité Canodor

En 2010 est créée la Société Hydrocop qui achète et développe des ouvrages de production d’énergie hydroélectrique renouvelable sur le territoire français. Le groupe Hydrocop est aujourd'hui le quatrième producteur d’hydroélectricité en France. 

En 2018, Gaz de Barr participe à la création de la centrale solaire du Lavoir à Carmaux dans le Tarn (photo) et du parc éolien de Belfays (Bas-Rhin et Vosges). 

Concernant le gaz, conjointement avec la société du Méthaniseur du Piémont, un permis de construire a été déposé en 2020 pour la création d'un méthaniseur en face de la station d'épuration de Valff. À l'horizon 2022, ce projet permettra la production de biométhane à partir du retraitement des déchets agricoles locaux. 

2021 : un jubilé

La société Gaz de Barr fête son 100e anniversaire.
Cette longévité est un témoignage fort de la résilience de l’entreprise face aux évolutions de son environnement. Notre modèle nous permet d’être réactifs, patients et ancrés dans notre territoire. Des qualités qui nous permettront, nous l’espérons, de continuer à œuvrer en faveur des collectivités et de leurs concitoyens !